Visitez la grotte de Lascaux

Visitez la grotte de Lascaux

L’incroyable découverte de la Grotte de Lascaux

grotte de Lascaux

En Septembre 1940, un jeune homme, Marcel Ravidat, découvrit une cavité dans la colline de Lascaux.

C’est ce qu’on appelle parfois la Chapelle Sixtine de l’art rupestre ou Chapelle Sixtine du Périgordien selon une expression attribuée à Henri Breuil, qui définit également le Versailles de la Préhistoire.

Ayant donc découvert cette grotte, il revint avec ses amis quatre jours plus tard, et c’est là que la grande histoire de la Grotte de Lascaux commença.

La grotte de Lascaux est un vaste sujet d’étude. Pour le préhistorien il est plein d’intérêt, il est aussi pour le profane grâce à la conservation incroyable de figure peintes pour tous pour voir comment le sens artistique s’est développé pour les humains de l’époque. Découvrez la reproduction de la grotte avec Lascaux 2 , l’exposition itinérante Lascaux 3 ainsi que le centre international Lascaux 4.

 

 

Revivez ce moment historique

Peinture grotte de LascauxContrairement à beaucoup d’autres grottes dans la région, la grotte de Lascaux est relativement sèche. En effet, une couche de marne imperméable isole de l’infiltration d’eau, ce qui empêche tout durcissement ultérieure de la formation de calcite. Dans la version la plus générale, Marcel Ravidat découvre l’entrée de la cavité lors d’une promenade dans le village de Montignac en Dordogne avec ses camarades.

Au cours de cette étape, son chien était à poursuivre un lapin qui se cacha dans un trou où un arbre avait été déraciné, ce trou devait faire environ 20 cm de diamètre, impossible donc à explorer sans désobstruction. En jetant des pierres pour tenter de capturer le lapin, Marcel trouva le trou qui donnait sur une large cavité.

Henri Breuil fut le premier à vérifier la grotte et la décrivit sommairement. Il entreprenait alors plusieurs enquêtes à la fin de 1940 et l’étudia pendant quelques semaines sur le site des travaux qu’il attribua au Périgord. Puis les représentations pariétales étudiés par une équipe spécialisée de 1975 à aujourd’hui et de 1989 à 1999. 

Découvrez également :

Sarlat
la Dordogne
le Perigord